Depuis septembre 2018, Pourquoi ma nouvelle chaudière doit être à condensation ?

Blog Climat Groupe

Les nouvelles normes européennes en matière de performance des équipements de chauffage rendent de facto quasiment obligatoire les chaudières à condensation. Retour sur cette obligation.

Les chaudières à condensation : comment ça marche ?

Les chaudières à condensation sont aujourd’hui les plus performantes du marché. En effet, en récupérant la chaleur contenue dans les fumées de combustion, elles permettent d’obtenir un rendement en Pouvoir Calorifique Inférieur (PCI) supérieur à 100 %, soit bien plus que les modèles traditionnels. En produisant plus de chaleur avec le même apport initial en combustible, les chaudières à condensation vous permettent de faire jusqu’à 30 % d’économies de chauffage et de rejeter moins de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Les chaudières à condensation existent aussi bien pour le chauffage au gaz que pour le chauffage au fioul si vous n’êtes pas relié à un réseau de gaz naturel.

Pourquoi les chaudières à condensation sont-elles obligatoires ?

Sauf exception, depuis la réforme de la directive EcoDesign, les ménages qui s’équipent d’une nouvelle chaudière ont l’obligation de choisir un modèle à condensation. Les seuils de performance définis par cette directive (rendement minimal de 86 %) ne peuvent en effet qu’être atteint par des modèles à condensation ou presque. Les chaudières de type B1 (avec une évacuation des fumées par cheminée) ne doivent en revanche pas se conformer à ces performances.